Lost And Found Peter Hammill Van Der Graaf Generator Index du Forum

Lost And Found Peter Hammill Van Der Graaf Generator
Forum pour les fans de Peter Hammill et de Van der Graaf Generator

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes  Groupes Accès au Portail   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue 
Aerosol Grey Chronique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lost And Found Peter Hammill Van Der Graaf Generator Index du Forum -> Van der Graaf Generator -> Discographie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Backwards Man
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 242
Localisation: Nantes, France

MessagePosté le: Ven 13 Fév - 17:38 (2009)    Sujet du message: Aerosol Grey Chronique Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Allez, je donne l'exemple, voici une première chronique.
Peut-être vous lancera-t-elle sur une réécoute de cet album ?
 
Année en 9, portail tout neuf, anniversaires des disques des années en 9... je commence par le commencement. 1969
(euh... année érotique Mr. Green )'

The Aerosol Grey machine - cd
Van der Graaf Generator -1969
Hammill Evans Banton Ellis

Réédité en 97 (à la fois sur un label allemand et sur le label perso du patron -FIE records- avec un tracklisting légèrement différent), The Aerosol Grey Machine permet surtout de se plonger dans une époque, la fin des sixties, et de se familiariser un peu avec la genèse du "groupe". Un peu, oui.
Car, rien n'est jamais simple (d'obscures questions de contrat en particulier) et le point de départ de ce disque était prévu comme un premier album solo de Peter Hammill mais les circonstances (et le rappel de ses camarades pour enregistrer ) aboutirent à un disque sous le nom de Van Der Graaf Generator.
Ces tribulations, incertitudes, revirements nous amènent à quelques précautions. Car on repère bien sûr le potentiel vocal de Hammill, la qualité intéressante des paroles et des thèmes abordés, mais musicalement ça reste encore balbutiant dans l'ambiance, ça reste marqué de teintes un peu psychédéliques, acides. L'unité entre les morceaux n'est pas très évidente non plus. Mais quoi de plus normal pour une première tentative finalement ?
La noirceur, l'étrangeté des climats apparaissent toutefois dans les trois morceaux de fin d'album "Aquarian", "Necromancer" et "Octopus". Là on repère les germes - musicaux et thématiques - de ce qui va se mettre en place, émerger peu à peu.
Globalement c'est un album juvénile, intéressant et qui ne se prive pas de partir un peu dans tous les sens dans la plus totale fantaisie ( le morceau titre fait 46 secondes , par exemple, et c'est un pur délire inconséquent).
Les notes de pochette sont de la même eau.
On sent que les musiciens cherchent, expérimentent et cela donne aussi quelques perles comme Running back, Into a Game qui laissent sourdre le potentiel du groupe, de Hammill comme chanteur et parolier.
Le prix de cet album est là quelque part, dans ces tentatives, dans ces effluves et ces promesses. Surtout pour un "debut album" comme disent les Anglais.

Je ne peux conclure cette chronique sans mentionner LE morceau qui ouvre l'album : AFTERWARDS qui est un de mes préférés dans la discographie : lancinant, un peu froid, avec des allusions obliques à l'acide, bref, une ballade romantique décalée à la Hammill .

You stare out in yellow eyes larger than my mind; 
in viscous pools of joy, relaxing, we glide...
it's all too beautiful
for my mind to bear
and, as we shimmer into sleep, something's unshared.


Entendue plus tard en concert en 1992 à Toulouse . En rappel, Hammill  - en solo - était venu nous l'offrir magnifiquement à la guitare acoustique, et l'émotion est encore intacte aujourd'hui.
Je sais que je ne l'oublierai jamais.
 
_________________
At the vanishing point there'll be no perfect ending...
Revenir en haut
fogwalking
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2008
Messages: 528
Localisation: in the black room

MessagePosté le: Sam 14 Fév - 15:24 (2009)    Sujet du message: Aerosol Grey Chronique Répondre en citant

 Aerosol Grey Machine ? Tout simplement le charme un peu désuet des débuts discographiques d'un grand chanteur, d'une voix superbe, d'un songwriter magnifique  et d'un distributeur d'émotions déjà en éveil total ! Voila, c'est tout, c'est déjà beaucoup et Peter Hammill ne ressemblait déjà à personne !
_________________
Alt, qui va la?
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:24 (2017)    Sujet du message: Aerosol Grey Chronique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lost And Found Peter Hammill Van Der Graaf Generator Index du Forum -> Van der Graaf Generator -> Discographie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com