Lost And Found Peter Hammill Van Der Graaf Generator Index du Forum

Lost And Found Peter Hammill Van Der Graaf Generator
Forum pour les fans de Peter Hammill et de Van der Graaf Generator

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes  Groupes Accès au Portail   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue 
Chronique "A GROUNDING IN NUMBERS"
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lost And Found Peter Hammill Van Der Graaf Generator Index du Forum -> Van der Graaf Generator -> Discographie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pioneer over C
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 195

MessagePosté le: Ven 22 Avr - 21:14 (2011)    Sujet du message: Chronique "A GROUNDING IN NUMBERS" Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Si je comprends bien il y aurait deux catégories, la première qui approuve sans réserve et la deuxième qui court après le passé et ce que fut VDG(G).
Mais de quel VDG(G) s'agit-il alors ?  Il y a un monde entre "Pawn Hearts" et "World Record" et il y en encore plus entre "World Record" et "The Quiet Zone....".
J'ai complètement adhéré à "World Record" et encore d'avantage à "The Quiet..." tout en ne reniant pas bien entendu "Godbluf" et "Still Life" ....si je me rappelle bien bon nombre de fans ont crié au loup à l'époque de "World R" et "The Quiet...". Espérons que ce ne sont pas ceux la qui veulent aujourd'hui nous donner des leçons...
Personnellement je ne recherche rien dans le VDGG actuel qui puisse me rappeler quoi que ce soit de quellequ’époque que ce soit, ce serait le pire qui puisse arriver....heureusement, tout en sacrifiant à la mode des reformations actuelles, ils ont gardé cet esprit d'inventivité et d'originalité pour notre plus grand plaisir et le leur.....ça n'empêche pas de garder un esprit critique et de ne pas forcément adhérer à tout ce qu'ils produisent..
_________________
Almost cut my hair....
Revenir en haut
necromancer57
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2009
Messages: 47
Localisation: alsace

MessagePosté le: Sam 23 Avr - 01:00 (2011)    Sujet du message: Chronique "A GROUNDING IN NUMBERS" Répondre en citant

entièrement d'accord, j'adhère totalement à ton commentaire Pionner over c....je trouve que VDGG avec Trisector et A Grounding in Numbers et Gong avec leur magnifique dernier album 2032 sont les deux  groupes qui dans le lot des innombrables reformations actuelles n'ont pas fait un simple copié collé de leur musique des 70, mais ont vraiment innové et créé une nouvelle musique attrayante et passionnante sans pour autant renier leur glorieux passé (que cela soit sur disque ou en live)


bonne soirée
Revenir en haut
xtc
Newsletter

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 8
Localisation: baie-comeau,quebec

MessagePosté le: Sam 23 Avr - 14:11 (2011)    Sujet du message: Chronique "A GROUNDING IN NUMBERS" Répondre en citant

moi aussi je suis daccord avec pionner over c,et je le redis apres plusieur ecoute jaime tres bon album,bonne jounee
_________________
vivre et laisser vivre
Revenir en haut
Random Hold
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2009
Messages: 268
Localisation: Somewhere over the Rainbow

MessagePosté le: Dim 1 Mai - 00:15 (2011)    Sujet du message: Chronique "A GROUNDING IN NUMBERS" Répondre en citant

Quelques mots sur A Grounding in Numbers, que j'ai enfin pu écouter.

Tous les commentaires qui suivent ne vont pas plaire à tout le monde ici, mais tant pis j'assume, et cela n'engage que moi, bien sûr. Smile

Tout à fait d'accord avec certains avis concernant la qualité du mixage: c'est limpide, les voix et les différents instruments ressortent bien. Tout cela ne suffit évidemment pas à faire un bon album...

A la première écoute (à ma décharge, j'étais fatigué, il était tard...), je me suis dit: "je déteste. Je ne suis plus fait pour écouter du VDGG. En tout cas, pas celui-là!"
Je me suis même retrouvé (pour la première fois!) dans la peau de ceux qui écoutent le groupe pour la première fois, et n'y trouvent aucun intérêt, et même trouvent cela horripilant (vous devez tous connaître cela, non?). Et cette première écoute fut un calvaire. J'ai trouvé cela (y compris la voix d'Hammill) horripilants dans bon nombre de morceaux.

Après plusieurs écoutes attentives (il faut toujours insister avec VDGG et PH), les impressions sont moins alarmantes. Quoique...

Comme certains autres, je vais tenter une "chronique" titre par titre.

Your Time Starts Now

Morceau d'ouverture très Hammillien en effet. Le titre pourrait tout à fait se trouver sur un album solo de PH. Agréable, apaisant (ça me convient) mais rien de bien enthousiasmant tout de même. Ceci étant dit, je dois avouer que les textes sur le passage du temps commencent à me gonfler un peu...

Mathematics
Pas mal. Sans plus. Superpositions de voix intéressantes.

Highly Strung
Comme dit par certains, ça sent la naphtaline. Je confirme, et je déteste. Ces claviers, mon Dieu! Un refrain (parfois) un peu plus "rêche" qui ne rachète pourtant pas le tout.

Red Baron
Ambiance lourde et moite. Plutôt réussi.

Bunsho
De bons passages. Un morceau assez convaincant qui peut faire mouche sur scène. Pas totalement convaincu par cette version studio cependant.

Snake Oil
Au début, retour à la naphtaline: tics en stock. Je n'accroche pas du tout. Des mots captés au hasard dans le morceau ne me donnent pas envie de m'y intéresser ("Paraphernalia" "bats in the belfry" "self-obsession" versus "self-denial" etc. Je sais, c'est con, mais bon...)
Puis, le milieu est plus "intéressant", avec une atmosphère plus pesante. Mais un changement de rythme guilleret complètement raté (3.47) me fait à nouveau décrocher...

Splink
Claviers à mi-morceau volontairement "out of key" qui me font hurler de douleur. C'est finalement chiant et la fin en queue de poisson est un désastre.

Embarrassing Kid
Mon Dieu, le texte?? (Et ces rires ridicules sur "A Damn good laugh" - non, vraiment! Arggh!!) le phrasé ("iiiiiidiiot") de Hammill!? C'est imbittable et le morceau est à l'avenant. Musicalement, on a parfois l'impression qu'ils jouent faux tellement ça manque de mélodie. Les superpositions de voix qu'on trouve d'habitude géniales chez Hammill me sont ici insupportables.
Puis à partir de 2.36, un éclair de génie: riffs énergiques et revigorants, voix syncopées (enfin) inspirées (qui me rappellent certaines passages de The Quiet Zone). Ouf! Mais c'est court sur un morceau d'un peu plus de 3 mn...

Medusa
Sans doute le meilleur morceau de l'album. Là où ils prouvent qu'ils peuvent faire de la musique répétitive, mais qui reste envoûtante de bout en bout. Un bijou. mais il dure ... 2 mn et des poussières. Sigh.

Mr Sands
J'avais lu le texte et la traduction proposée par FDV, et ça m'avait bien plus: thème original (on apprend des trucs), jeux de mots habiles,  - comme à l'accoutumée chez Hammill. Par contre, le texte mis en musique est un véritable calvaire. Phrasé qui tombe à plat, aucune mélodie digne de ce nom, claviers insupportables, tics et tocs du groupe. Qui a dit: "A vomir!" ? On n'en est pas loin... Sans doute le pire morceau de l'album! (en fait non, pour moi le pire reste à venir). Dommage pour le texte de Mr Sands, quoi...

La fin de l'album m'est aussi assez pénible. Pas grand-chose d'intéressant à se mettre sous la dent...

Smoke
Claviers insupportables, guitares qui sonnent faussement (ou vraiment - au choix) Robert Fripp époque The League of Gentlemen ou Exposure (?) (album sur lequel Hammill chante (et joue?), d'ailleurs). Je ne peux vraiment plus écouter ça aujourd'hui. En plus, voix horribles, texte sans grand intérêt (ou bien?). La transition avec 5533 est lourdingue elle aussi! Brrrr! Rien à garder!

5533
Encore pire que Smoke, si c'était possible! Comme le disait POC: "je reste (presque) sans voix!" Texte vraiment sans intérêt (ou alors je ne comprends vraiment plus rien ou suis devenu complètement hermétique à la poésie Hammillienne!), musique et voix à la limite du supportable! Quelqu'un ici disait qu'ils devraient creuser ce sillon... Au secours! J'espère qu'ils ne suivront pas ce conseil. On croirait de la musique expérimentale des 70s / 80s,  qui en plus s'y croit. Ce que c'est crispant!

All over the Place
Contrairement à la musique répétitive de Medusa, celle-ci est loin d'être captivante, et peut même devenir vite chiante... Sauf que...
Encore une fois, éclair de génie à partir de 1.56. Le rythme change, la voix se fait menaçante, des superpositions de voix dignes du groupe se font entendre soutenues par des percus euh... "percutantes" et un clavier moins intrusif que trop souvent sur l'album. A 3.10, ça redevient plus quelconque, sans être désagréable, heureusement. J'aime plutôt bien le final à partir de 4.25, dans lequel la folie d'un Jackson au sax fait ici cruellement défaut...

Voilà. Pour conclure, un album que je trouve très très moyen, voire assez médiocre, avec des morceaux insupportables, d'autres très inégaux (avec des éclairs de génie), et quelques rares pépites (peut-être qu'une seule, d'ailleurs)...

Pour terminer sur une note - disons - plus positive Smile, j'aimerais ajouter que j'ai visionné quelques extraits des performances du groupe en live, que j'ai trouvées excellentes - ce qui est une bonne nouvelle. Peut-être ces morceaux récents, mêmes moyens, trouveront-ils un supplément d'âme en concert?...
 Et puis, j'ai vu aussi des vieux morceaux - comme Man-erg - repris par le nouveau (déjà ancien) quatuor (avec Jackson aussi, malheureusement pour le trio), morceau que je croyais impossible de les voir reprendre en concert  tellement ça me semblait complexe et studio... Et ils reprenaient ça super bien, en gardant l'esprit du morceau tout en l'actualisant, lui donnant un coup de jeune sans le dénaturer ou le massacrer. Tout à fait rassurant pour les concerts (à venir?). De plus, P.H. assurait sacrément côté voix (contrairement à ce qui a été dit par un internaute sur ce fil, il est encore capable de chanter du VDG!)
Cependant, on en revient toujours à la même question: "ne manque-t-il pas un (ou plusieurs) instrument (et donc un musicien!) dans ce trio?" Sax? Violon?

Enfin ces dernières remarques aussi, pour réagir à certains commentaires sur le passé, les médias d'hier et d'aujourd'hui, et les "téléphones à cadran". Wink

Je ne sais pas ce que disaient les magazines musicaux spécialisés à l'époque (70s) au sujet de VDGG, ni même ce qu'ils en disent aujourd'hui. Par contre, ce que je peux dire, c'est qu'à l'époque de Valérie Giscard d'Estaing et des téléphones à cadran, la musique de VDGG et de PH en était déjà à l'ère spatiale du GPS, du GSM et du cellulaire par rapport à la plupart des autres groupes. D'où mon étonnement lorsque je lis qu'aujourd'hui, la "critique britannique aurait arrêté d'être sourde à l'écoute" de ce A Grounding in Numbers... Il faudrait alors qu'elle réécoute quelque-uns des albums anciens, comme Pawn Hearts justement, qui n'a PAS pris UNE ride et reste bien au-dessus de ce dernier opus, téléphone à cadran ou pas!
Alors, je ne partage pas tous les commentaires souvent outranciés de Phénix, mais il doit avoir au moins raison sur ce point: "il est assez étrange de les encenser aujourd'hui alors qu'ils étaient dix fois meilleurs à l'époque!" (et encore une fois, je ne sais pas si c'est ou non le cas... et si j'ai ou non les doigts pris dans le cadran du téléphone noir!)

Amicalement,
RH

PS: Peut-être mes impressions vont-elles évoluer, mais j'ai quelques vilains doutes quand même...  Rolling Eyes
_________________
There's more to hearing than meets the ear.
A Skull isn't much of a Castle to live in
Revenir en haut
Random Hold
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2009
Messages: 268
Localisation: Somewhere over the Rainbow

MessagePosté le: Dim 1 Mai - 18:22 (2011)    Sujet du message: Chronique "A GROUNDING IN NUMBERS" Répondre en citant

En y repensant, je me suis fait la réflexion suivante: jamais je n'avais ressenti le besoin de faire dans l'analyse analytique  Laughing en écoutant un album de VDG ou de PH. De Pawn Hearts à The Quiet Zone en passant par Godbluff et Still Life, et/ou de In Camera à Over ou de The Future Now à As Close as This, je me suis toujours contenté d'écouter, d'en prendre plein les esgourdes et de ressentir en vibrant, parfois (souvent?) en sentant mon rythme cardiaque s'accélérer.
Si je me sens obligé de faire cela aujourd'hui, ce n'est pas uniquement l'appel du blog (et Magog). C'est surtout parce que j'ai envie d'y croire, de leur laisser le bénéfice du doute, leur trouver des circonstances atténuantes (comme on dit pour les criminels pour lesquels on est prêt à l'indulgence), de leur laisser leur chance, quoi...

Alors peut-être faut-il que je me rende à l'évidence: je ne ressens plus grand-chose à l'écoute d'un album de VDG ou de PH ; c'est surtout ça le plus déprimant dans le fond.

En écoutant la face B (The Big Black dial-phones strike back again) de The Black Box (tiens, justement!) ou The Quiet Zone, je ne me disais (et je ne me le dis toujours pas): "Tiens, un passage moyen, nul ou chiant!". J'appréciais le tout, je le recevais en pleine gueule comme un nouveau joujou, point barre...

Et voilà, j'ai encore tartiné des kms de réflexions (stériles) - sans doute parce que j'essaie encore de comprendre comment j'ai pu en arriver à presque détester un groupe que j'avais toujours tant porté aux nues ... et soutenu (no matter what).

J'en attends trop sans doute, sans savoir vraiment ce que j'en attends au juste de ce groupe qui a (avait?) toujours été hors norme à tous égards. J'attends d'être encore étonné et subjugué, je pense... Je ne le suis plus trop apparemment. Mais c'est peut-être normal après tout...?
_________________
There's more to hearing than meets the ear.
A Skull isn't much of a Castle to live in
Revenir en haut
Pioneer over C
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 195

MessagePosté le: Dim 1 Mai - 18:25 (2011)    Sujet du message: Chronique "A GROUNDING IN NUMBERS" Répondre en citant

De RH :"Tous les commentaires qui suivent ne vont pas plaire à tout le monde ici".

On ne fait pas des commentaires pour plaire mais pour exprimer ce que l'on ressent et s'il y en a que l'expression libre gène c'est bien triste pour eux !
Pour ma part je prends beaucoup de plaisir à lire les différents avis et les sensations très différentes que procurent à chacun tel ou tel morceau ou passage.

Poc
 
_________________
Almost cut my hair....
Revenir en haut
Random Hold
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2009
Messages: 268
Localisation: Somewhere over the Rainbow

MessagePosté le: Dim 1 Mai - 18:36 (2011)    Sujet du message: Chronique "A GROUNDING IN NUMBERS" Répondre en citant

C'est 
Pioneer over C a écrit:

De RH :"Tous les commentaires qui suivent ne vont pas plaire à tout le monde ici".

On ne fait pas des commentaires pour plaire mais pour exprimer ce que l'on ressent et s'il y en a que l'expression libre gène c'est bien triste pour eux !
Pour ma part je prends beaucoup de plaisir à lire les différents avis et les sensations très différentes que procurent à chacun tel ou tel morceau ou passage.

Poc
 

C'est sûr. C'est juste que: "Lost And Found Peter Hammill Van Der Graaf Generator
Forum pour les fans de Peter Hammill et de Van der Graaf Generator"  Mr. Green

Plus trop sûr d'en faire partie... Crying or Very sad
_________________
There's more to hearing than meets the ear.
A Skull isn't much of a Castle to live in
Revenir en haut
Random Hold
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2009
Messages: 268
Localisation: Somewhere over the Rainbow

MessagePosté le: Dim 1 Mai - 18:38 (2011)    Sujet du message: Chronique "A GROUNDING IN NUMBERS" Répondre en citant

Je déconne. C'est juste cet album-là qui me déçoit, en fait, tout comme certains derniers albums de PH. Wink
_________________
There's more to hearing than meets the ear.
A Skull isn't much of a Castle to live in
Revenir en haut
Backwards Man
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 243
Localisation: Nantes, France

MessagePosté le: Dim 1 Mai - 19:19 (2011)    Sujet du message: Chronique "A GROUNDING IN NUMBERS" Répondre en citant

Salut RH,
comme POC l'a écrit très justement, ce sont les différentes approches et perceptions qui sont intéressantes. On s'exprime, on échange !
Dans ce que tu as écrit, il y a des choses que je rejoins complètement (exemple: the passage of time plein le c...!), d'autres sur lesquelles je suis à l'opposé ( j'aime splink exactement pour les raisons qui te font le détester !).
Enfin, bien sûr qu'il y a des déceptions, mais on attend toujours qu'on le veuille ou non, qu'on l'avoue ou pas , une super claque avec un nouvel album, même si -analyse et rationalité - cela semble bien improbable. Ils nous ont énormément donné, non ?
à +
_________________
At the vanishing point there'll be no perfect ending...
Revenir en haut
fogwalking
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2008
Messages: 528
Localisation: in the black room

MessagePosté le: Dim 1 Mai - 20:20 (2011)    Sujet du message: Chronique "A GROUNDING IN NUMBERS" Répondre en citant

Toujours en tête de liste de mon lecteur MP3! Il faut persister RH, et tu verras, ça paye!
_________________
Alt, qui va la?
Revenir en haut
Random Hold
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2009
Messages: 268
Localisation: Somewhere over the Rainbow

MessagePosté le: Dim 1 Mai - 21:52 (2011)    Sujet du message: Chronique "A GROUNDING IN NUMBERS" Répondre en citant

Backwards Man a écrit:

Salut RH,
comme POC l'a écrit très justement, ce sont les différentes approches et perceptions qui sont intéressantes. On s'exprime, on échange !
Dans ce que tu as écrit, il y a des choses que je rejoins complètement (exemple: the passage of time plein le c...!), d'autres sur lesquelles je suis à l'opposé ( j'aime splink exactement pour les raisons qui te font le détester !).
Enfin, bien sûr qu'il y a des déceptions, mais on attend toujours qu'on le veuille ou non, qu'on l'avoue ou pas , une super claque avec un nouvel album, même si -analyse et rationalité - cela semble bien improbable. Ils nous ont énormément donné, non ?
à +
Je sais bien qu'on est entre gentlemen du Net ici. Wink Merci de vos commentaires rassurants.
Oui, ils nous ont énormément donné, et ont gravé beaucoup de chefs-d'oeuvres. Alors difficile de faire mieux, évidemment.  Rolling Eyes
_________________
There's more to hearing than meets the ear.
A Skull isn't much of a Castle to live in
Revenir en haut
Random Hold
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2009
Messages: 268
Localisation: Somewhere over the Rainbow

MessagePosté le: Dim 1 Mai - 21:55 (2011)    Sujet du message: Chronique "A GROUNDING IN NUMBERS" Répondre en citant

fogwalking a écrit:

Toujours en tête de liste de mon lecteur MP3! Il faut persister RH, et tu verras, ça paye!
Salut Fog.

J'adore ton nouvel avatar "Telefon A Cadran"... Very Happy

Je vais tenter ça, mais je reste sceptique. Neutral
_________________
There's more to hearing than meets the ear.
A Skull isn't much of a Castle to live in
Revenir en haut
Mic_the_fish
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2009
Messages: 26

MessagePosté le: Lun 2 Mai - 09:21 (2011)    Sujet du message: Chronique "A GROUNDING IN NUMBERS" Répondre en citant

100% d'accord avec l'analyse de "Grounding" faite par Random.
Et qu'on arrête de faire le procès du passéisme à ceux qui sont critiques. On demande au contraire à VdGG d'être novateurs, de créer, d'étonner. Et pas de se cantonner à des morceaux courts couplets/refrains avec une instrumentation limitée, sans développements, sur des mélodies souvent simplissimes... 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Bubble
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2010
Messages: 201

MessagePosté le: Lun 2 Mai - 10:04 (2011)    Sujet du message: Chronique "A GROUNDING IN NUMBERS" Répondre en citant

je ne pense pas que le mot "procès " soit approprié !! ( un peu dur !!! )
 Personne ne fait le procès de qui que se soit et heureusement d'ailleurs!!!! ,peut  être que tout simplement il y  en a qui sont plus  indulgents que d'autres !!!!!! Ne sommes nous pas d ' incorrigibles ados (dans la tête  Mr. Green  !!!!!!!) qui demeurent exigeants  , peut être très ou trop gâtés également par ce groupe!!
Notre point commun à tous (enfin je crois ) c'est notre  rapport passionnel avec ce groupe et son leader et c'est peut être difficile d'accepter d'être déçu !!!! "Avec le temps on aime plus"..............( pour certains ),alors il faut se souvenir des bons moments !!!
Revenir en haut
Random Hold
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2009
Messages: 268
Localisation: Somewhere over the Rainbow

MessagePosté le: Lun 2 Mai - 11:14 (2011)    Sujet du message: Chronique "A GROUNDING IN NUMBERS" Répondre en citant

Hello Bubble,

J'espère que tout va bien (mieux) chez toi. Quelques remarques encore.

Ce que tu dis est vrai mais cela n'est absolument pas incompatible - "se souvenir des bons moments (évidemment)", mais sans pour cela tomber dans l'adoration béate et aveugle de tout ce qu'ils font. Et je ne remets aucunement en cause le droit de qui que ce soit à adorer cet album, bien sûr. Chacun voit midi à sa porte. Ce n'est juste pas mon cas.

Un autre exemple: je suis un fan inconditionnel des Beatles, et donc aussi de McCartney. Eh bien, il y a eu toute une période (de nombreuses années) où j'ai arrêté de l'écouter  (après Venus and Mars). Il était tout simplement devenu nul à chier musicalement (pour moi). J'ai évidemment continué à écouter ces premiers albums solo que j'adore toujours, et les albums des Beatles (surtout la dernière période) qui restent indémodables et intemporels et géniaux.
Ca m'était d'ailleurs arrivé aussi avec PH, que j'ai réécouté depuis très récemment (sans être convaincu du tout). Y'a toute une partie de sa disco "récente" que je ne connais même pas (ou très mal)... Je ne connais pas non plus l'album Present de VDG (jamais écouté), par exemple.

Et puis récemment, Macca a sorti coup sur coup des albums que je trouve très bons, voire même excellents (Chaos and Creation in the Backyard)

Conclusion: Oui, Backwards Man, on peut toujours attendre un album de génie de PH ou de VDG dans les mois/années à venir. Personnellement, j'estime que ça n'a pas été le cas jusque là... (bien que je ne connaisse pas Present, mais personne ici n'en parle comme d'un chef d'oeuvre (ou bien?)...)

Je suis peut-être un peu dur avec cet album-ci, mais qui aime bien, châtie bien...  Wink
_________________
There's more to hearing than meets the ear.
A Skull isn't much of a Castle to live in
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:53 (2017)    Sujet du message: Chronique "A GROUNDING IN NUMBERS"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lost And Found Peter Hammill Van Der Graaf Generator Index du Forum -> Van der Graaf Generator -> Discographie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 3 sur 6

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com