Lost And Found Peter Hammill Van Der Graaf Generator Index du Forum

Lost And Found Peter Hammill Van Der Graaf Generator
Forum pour les fans de Peter Hammill et de Van der Graaf Generator

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes  Groupes Accès au Portail   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue 
The Siren Song
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lost And Found Peter Hammill Van Der Graaf Generator Index du Forum -> Peter Hammill Solo -> Singer Songwriter...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
FromDarkVinland
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 783
Localisation: Pyrénées France

MessagePosté le: Jeu 2 Déc - 22:54 (2010)    Sujet du message: The Siren Song Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Texte original ici : The Siren Song
_________________
304
Revenir en haut
Yahoo Messenger
Random Hold
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2009
Messages: 268
Localisation: Somewhere over the Rainbow

MessagePosté le: Ven 3 Déc - 23:45 (2010)    Sujet du message: The Siren Song Répondre en citant

                     Le Chant de la Sirène

Des lettres tracées au fusain, certaines d’entre elles aussi lourdes que du plomb,
Aussi datées que le carbone, aussi noires que le charbon,
Mais aussi incandescentes que lorsque celui-ci se consume.
Des indices légèrement dessinés au pochoir : le message,
Bien que couvert de sangsues, reste sanguin
Aussi secret que le marbre, aussi jeune, aussi vieux, aussi vivant, aussi mort.
Et toujours ce rire qui survient comme provoqué par la douleur
Bien que je sois attaché au mât
Il continue à résonner autour de mon cerveau.
 
Un rire le long de la colonne vertébrale,
Un rire incroyablement sage
Ce même rire qui survient
A chaque fois que me revient ce regard dans tes yeux
Qui me parle à voix basse d’une zone noire
Qui se moque de toutes mes croyances comme autant de mensonges,
Où toute logique disparaît
Et où le temps pulvérise chacune des théories que j’élabore.
Et le sablier vole en éclats
Rien que par la seule magie de tes doigts
Et où rien n’a plus vraiment d’importance
Non, plus rien ne compte vraiment !
 
Alors le chant de la sirène traverse les siècles,
Oui il coule dans mes veines comme du champagne
Et grâce à tous les doux baisers de l’addiction
Il m’appelle pour que je brise à nouveau mes chaînes.
 
Des souvenirs futurs qui explosent comme des éclats d’obus
Des éclats s’échappent et glissent sur ma langue,
Certains d’entre eux dénaturent ma compréhension…
Sous la croûte, ils brûlent
Mais la douleur de la blessure s’estompe
Et le chant m’attire toujours plus avant,
Tout à la joie de la quête et de la prière,
Lassé de tout hormis la folie, l’étrangeté,
La monstruosité ou le défi impossible.
 
Pourtant ton rire me glace jusqu’à la moelle des os
Jusqu’à ce qu'à genoux, je l'enlace
Oh, quand le mât se transforme en porte-drapeau
Qu’advient-il de moi ?
Oh, qu’advient-il, qu’advient-il de moi ?
_________________
There's more to hearing than meets the ear.
A Skull isn't much of a Castle to live in


Dernière édition par Random Hold le Lun 13 Déc - 21:52 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
FromDarkVinland
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 783
Localisation: Pyrénées France

MessagePosté le: Sam 4 Déc - 23:55 (2010)    Sujet du message: The Siren Song Répondre en citant

Le chant des sirènes

Lettres au crayon, certaines lourdes comme du plomb,
aussi anciennes que le carbone, aussi noires que le charbon, mais portées au rouge.
Énigmes vaguement reproduites: le message malgré les sangsues, n'est pas exsangue,
aussi secret que le marbre - comme jeune, comme vieux, comme vivant, comme mort.
Et toujours ce rire
comme venant de la douleur:
bien que je sois  attaché au mat
il martèle encore mon cerveau.

Rire à se tenir les côtes
rire impossiblement sage
ce même rire qui vient
chaque fois que dans tes yeux j'aperçois ce regard
qui parle d'une zone noire
qui se moquera de tout ce que je crois comme de mensonges,
au delà de toute logique
et le temps balayera chaque théorie que j'échafaude.
Et puis le sablier se brise
par la seule magie de ton contact
là où rien n'a vraiment d'importance...
Non, rien n'est très important.

Alors le chant des sirènes accourt du fond des ages
et se déverse dans mes veines comme du Champagne
et avec tous les doux baisers de l'addiction
il m'appelle à nouveau à briser tous mes liens.

La mémoire de l'avenir explosant comme un obus
quelques éclats s'en dispersent sur ma langue
quelques uns blessent l'entendement...
Sous la croute ils brûlent, mais la blessure devient insensible.
Et toujours le chant m'attire plus loin,
rempli d'allégresse dans la recherche et la supplique
indifférent à tout  tout sauf à l'insensé, l'étrange,
le dingue,l'impossible défi.
Encore ton rire me glace la moelle
jusqu'à ce que  je l'accepte à genoux....
Oh, quand le mât affiche la couleur,
Qu'advient-il de moi?
Oh,qu'advient-il, qu'advient-il de moi?
_________________
304


Dernière édition par FromDarkVinland le Dim 5 Déc - 11:30 (2010); édité 3 fois
Revenir en haut
Yahoo Messenger
Random Hold
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2009
Messages: 268
Localisation: Somewhere over the Rainbow

MessagePosté le: Dim 5 Déc - 00:26 (2010)    Sujet du message: The Siren Song Répondre en citant

"jusqu'à ce que  je l'accepte à genoux...." "on my (bended) knees." Mais bien sûr, suis-je bête!   Rolling Eyes


Ma première réaction (à cette chanson...), et ça sera peut-être la seule - une merveilleuse chanson d'amour, très poétique. Les feux de l'Amour (sans mauvaise allusion à une série pour ménagères de 50 ans et plus). Smile auxquels on ne peut résister (même attaché au mât avec de la cire dans les oreilles), et qui sont sans âge, éternels.

L'Amour fol, quoi!
_________________
There's more to hearing than meets the ear.
A Skull isn't much of a Castle to live in
Revenir en haut
FromDarkVinland
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 783
Localisation: Pyrénées France

MessagePosté le: Dim 5 Déc - 12:11 (2010)    Sujet du message: The Siren Song Répondre en citant

Il y a sans aucun doute de l'amour la dedans, mais j'y lis aussi beaucoup d'ambivalence, de paradoxes...
Dans le titre d'abord... le "Chant des Sirènes" symbolise une attraction qui va perdre corps et biens celui qui y succombera, qui a donc un versant funeste, négatif.
Quel amour donc? La passion bien sur, avec sans aucun doute ses aspects physiques, mais un amour assez complexe tout de même... La "beauté du diable"?
J'y vois aussi d'autres références.
Tout d'abord de la souffrance, des blessures (plus psychologiques peut-être?) et une certaine jouissance à cette souffrance (un peu de masochisme non?); de la soumission à quelque chose que l'on craint ou qui fait mal "Still your laugh chills my marrow till I embrace it on my knees....", une dépendance...
Egalement et logiquement, des références à diverses addictions, sources de plaisir aux conséquences parfois funestes,  l'alcool et la drogue auxquels on peut être tenté de succomber.
"So the siren song runs through the ages,
and it courses through my veins like champagne;
and with all the sweet kisses of addiction
it's calling me to break my bonds again."
Le terme "freak" peut s'y rapporter aussi.
La question de la folie me semble présente avec la limite raison/déraison.
Un texte qui pose les questions de l'opposition raison/passion,
de l'attirance de l'homme pour ce qui peut le détruire, de sa fragilité.
"What becomes of me?"
_________________
304
Revenir en haut
Yahoo Messenger
Pioneer over C
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 195

MessagePosté le: Dim 5 Déc - 13:43 (2010)    Sujet du message: The Siren Song Répondre en citant

The Siren Song


Lettres dessinées au crayon dont certaines sont lourdes comme du plomb,
vieilles comme le carbone, noires comme le charbon, mais brûlant jusqu'au rouge.
Indices ébauchés légèrement au pochoir : le message, bien que sucé par les sangsues, ne saigne pas et demeure aussi secret que le marbre – aussi jeune, aussi vieux, aussi vivant, aussi mort.
Et toujours ce rire
comme s'il venait de la souffrance,
bien que je sois attaché au mat
il ne cesse de pilonner mon cerveau.


Rire qui se transmet jusque dans la colonne vertébrale,
rire tentateur parfaitement maitrisé,
ce même rire qui revient
chaque fois que je prends conscience de cette façon dont tu me regardes
qui parle à voix basse d'une zone noire
dans laquelle mes credos seront ridiculisés et deviendront des mensonges,
où il n'y a plus de logique
et où le temps fera exploser toutes les théories que j'élabore.
Et le sablier est brisé
rien que par la magie de ton toucher
et plus rien n'a d'importance………
plus rien n'a vraiment d'importance !


Ainsi la chanson de la sirène cours à travers les ages,
et elle court dans mes veines comme du champagne ;
et avec toute l'addiction que procure les doux baisers
elle me demande de rompre les liens encore une fois.


Ce qui me reviendra en flash-back explose comme un obus,
quelques éclats se perdent sur ma langue,
quelques uns ont laissé des cicatrices pour me faire comprendre……
Sous la croûte elles brûlent, mais la blessure devient insensible.
Et toujours la chanson me pousse à aller de l'avant,
me réjouissant dans la recherche et la prière,
ennuyé de tout sauf de la folie, l'étrange, le monstrueux, le défi impossible.
Pourtant ton rire me transit jusqu'à la moelle
jusqu'au moment où je le serre dans mes bras, à genoux…..
Oh, quand le mat devient porte drapeau,
qu'advient il de moi ?
qu'advient il, oh, qu'advient il de moi ?


Explications sur certains choix de traduction et sur mes impressions sur le fond à venir....

La sirène ne représente pas l'amour à mon sens mais la tentation de quelque chose (qui peut être l'amour) qui est voué à l'échec, ce dont on est pleinement conscient.
Mais même en le sachant et en en ayant déjà fait l'expérience on accepte encore de se faire piéger......Alors que l'on pourrait rester tranquillement dans la cabine, à l'abri de la tentation, on préfère se mettre sur le pont, attachés pour pouvoir y résister (ou pour se faire croire qu'on peut résister) mais en signalant bien qu'on est la en mettant un drapeau en haut du mat. ...on succombera donc encore une fois...et c'est comme ça depuis la nuit des temps..  


_________________
Almost cut my hair....
Revenir en haut
Random Hold
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2009
Messages: 268
Localisation: Somewhere over the Rainbow

MessagePosté le: Lun 6 Déc - 22:04 (2010)    Sujet du message: The Siren Song Répondre en citant

D'accord avec tout ce que vous dites les amis.
Bravo, FDV, finement raisonné: ambivalence, addiction, dépendance, masochisme etc. Bien vu. Smile

POC idem.
"La meilleure façon de résister à la tentation est d'y céder" (ou bien était-ce? "je peux résister à tout sauf à la tentation" ou encore "le seul moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder") disait Oscar Wilde. Alors.... Wink

Juste une question: on ne saura jamais vraiment si la sirène est au singulier ou au pluriel...  Le Chant des Sirènes ou le Chant de la Sirène? J'avais penché pour le singulier à cause du "Your laugh chills my marrow" et de "that look in your eyes" qui semblent adressés à une personne unique (qu'il connait / Connaissait?).. mais bon. A votre avis?
_________________
There's more to hearing than meets the ear.
A Skull isn't much of a Castle to live in


Dernière édition par Random Hold le Lun 6 Déc - 22:27 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
FromDarkVinland
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 783
Localisation: Pyrénées France

MessagePosté le: Lun 6 Déc - 22:15 (2010)    Sujet du message: The Siren Song Répondre en citant

Bonne question  Rolling Eyes
Il est vrai qu'en français l'expression consacrée est bien  "le Chant des Sirènes " au pluriel donc..
Par contre en Aglais l'expression est au singulier "Siren Song" et non pas "Sirens song"
Quelque soit sa traduction  pourtant, le terme recouvre bien le même mythe il me semble....
Alors le mystère demeure....
_________________
304
Revenir en haut
Yahoo Messenger
FromDarkVinland
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 783
Localisation: Pyrénées France

MessagePosté le: Mar 7 Déc - 21:51 (2010)    Sujet du message: The Siren Song Répondre en citant

Pioneer over C a écrit:


La sirène ne représente pas l'amour à mon sens mais la tentation de quelque chose (qui peut être l'amour) qui est voué à l'échec, ce dont on est pleinement conscient.
Mais même en le sachant et en en ayant déjà fait l'expérience on accepte encore de se faire piéger......


C'est ainsi que je comprends la phrase:

"Future memory exploding like shrapnel,
some splinters escape on my tongue,
some of them scar comprehension..."

Une sorte de mémoire de l'avenir, comme si on avait déjà vécu cet avenir et que l'on sait donc ce qui va se passer, que cela va mal tourner, même s'il est difficile de le comprendre, que cela dépasse l'entendement
_________________
304
Revenir en haut
Yahoo Messenger
Pioneer over C
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 195

MessagePosté le: Mar 7 Déc - 22:59 (2010)    Sujet du message: The Siren Song Répondre en citant

Oui c'est bien comme cela que je le vois aussi.....la mémoire qu'il aura après de l'évènement sera la même qu'après les derniers évènements du même type qu'il a déjà vécu....Tout est connu, il n'y a aucune surprise et rien à attendre d'autre.....pourtant quelque part en lui il doit y avoir une once d'espoir que ça tourne mieux....
Les cicatrices sont douloureuses au début puis s'estompent "time heals"...et on finit par les oublier même si elles sont toujours la....mais il y a fort à parier que chaque abandon à la tentation de la sirène ajoute aux stigmates et qu'on finit par renoncer un jour.....mais il est encore jeune.....avec l'expérience et l'age sans doute deviendra t-il plus raisonnable ou abandonnera t-il une partie de ses rêves...
Dans ce paragraphe il se dit ennuyé par un peu tout sauf l'étrange, le défi impossible....il confirme donc son attirance pour la sirène qui reste une épreuve dont il n'est pas sur de revenir....Il semble que ce soit la chanson qui le pousse à aller de l'avant (vers la sirène ..)....il pourrait y avoir de la métaphore ayant rapport ave la création d'un texte, d'une musique.......les ébauches, lettres dessinées du début du morceau.....la sirène représentant la musique... 
_________________
Almost cut my hair....
Revenir en haut
Random Hold
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2009
Messages: 268
Localisation: Somewhere over the Rainbow

MessagePosté le: Mer 8 Déc - 10:55 (2010)    Sujet du message: The Siren Song Répondre en citant

Bien vu. L'idée de "déja-vu".

POC: Et donc, du coup, la manière dont sa musique est perçue: il continue, il insiste, il s'acharne à essayer de convaincre, et le public ne suis pas vraiment. Enfin, je veux son génie artistique et musical n'est pas vraiment reconnu par le "grand" public. Pourtant, il continue car la création et la musique sont toute sa vie, elles coulent dans ses veines comme un champagne vital et enivrant.
Dans une interview, je l'ai déjà entendu "se plaindre" (gentiment) de son succès modeste par rapport à quelqu'un comme Peter Gabriel, par exemple (dont il semblait un peu jaloux...). Wink

"L'étrange, le tordu, le défi impossible" - Il a toujours été quelque peu en marge sur la scène musicale de son pays et mondiale.
_________________
There's more to hearing than meets the ear.
A Skull isn't much of a Castle to live in
Revenir en haut
Bubble
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2010
Messages: 201

MessagePosté le: Mer 8 Déc - 15:33 (2010)    Sujet du message: The Siren Song Répondre en citant

pour répondre à POC sur le chat, concernant l'impossibilité de formuler son trop plein de réflexions concernant "siren song"  ,je suis également dans cet état d'esprit ,tout se bouscule ,je me demande si la musique n'est pas plutôt un exutoire dans sa vie ,qui lui permet de sublimer ses pulsions, ses tentations ,ses souffrances passées et à venir ,de vivre plusieurs vies (thème repris dans cat's eyes) et d'échapper à la souffrance qu ' une sirène lui aurait infligée dans le passé!! bon ça va ce coup ci c'est pas trop fumeux !!! Mr. Green quel poète ce PH  !!! j'adore
Revenir en haut
FromDarkVinland
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 783
Localisation: Pyrénées France

MessagePosté le: Mer 8 Déc - 19:46 (2010)    Sujet du message: The Siren Song Répondre en citant

Random Hold a écrit:

..... la création et la musique sont toute sa vie, elles coulent dans ses veines comme un champagne vital et enivrant....

"L'étrange, le tordu, le défi impossible" ...

RH: je n'y avais pas pensé...elle me plait bien cette piste du besoin de faire de la musique comme addiction.... comme défi !
_________________
304
Revenir en haut
Yahoo Messenger
Pioneer over C
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 195

MessagePosté le: Mer 8 Déc - 20:35 (2010)    Sujet du message: The Siren Song Répondre en citant

Plutôt que d'opter pour la solution plus facile, c'est à dire la musique et les textes commerciaux il a choisi la voie semée d'embuches et les galères qui vont avec ....sort réservé quand on fait preuve d'originalité et qu'on sort des sentiers battus.
Il a peu de succès et l'investissement financier et moral en prend un coup à chaque nouvel album....d'où les cicatrices.
Pourtant une fois accepté le relatif échec de l'album précédent il remet ça car c'est ce qu'il aime..
Le rire (a laugh as close as any tears) et le chant de la sirène appartiennent à l'étrange...et le chant de PH n'est t'il pas étrange pour la plupart des gens...
Et malgré les sangsues il garde toute sa vigueur (elles n'arrivent pas à lui sucer le sang) pour l'écriture de textes passionnés (ils brulent). Les sangsues pourraient alors représenter ceux qui voudraient lui voir prendre une voie plus commerciale..
_________________
Almost cut my hair....
Revenir en haut
Bubble
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2010
Messages: 201

MessagePosté le: Mer 8 Déc - 22:09 (2010)    Sujet du message: The Siren Song Répondre en citant

bravo !! j'aime cette idée ,cette métaphore avec sa carrière artistique ,quand on y pense (grâce à POC ) c'est assez limpide  Okay
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:32 (2017)    Sujet du message: The Siren Song

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lost And Found Peter Hammill Van Der Graaf Generator Index du Forum -> Peter Hammill Solo -> Singer Songwriter... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com