Lost And Found Peter Hammill Van Der Graaf Generator Index du Forum

Lost And Found Peter Hammill Van Der Graaf Generator
Forum pour les fans de Peter Hammill et de Van der Graaf Generator

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes  Groupes Accès au Portail   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue 
Flight
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lost And Found Peter Hammill Van Der Graaf Generator Index du Forum -> Peter Hammill Solo -> Singer Songwriter...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bubble
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2010
Messages: 201

MessagePosté le: Mer 10 Mar - 23:34 (2010)    Sujet du message: flight Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
doucement, les anges chantent leur mélodie du temps et de l'espace
il y a quelque chose dans toute chose si seulement tu peux lui donner un nom
penséees aériennes de mon subconscient
n'y a t' il rien d'autre que le fil de la vie que nous suivons tous
rien d'autre que l'hélice de l'ADN
On ne peut pas savoir aujourd'hui ce qui arrivera demain
le fil est tendu, les fractions de  secondes se succedent sans fin.
Le cordon ombicilal est coupé
nous sommes tous ici en chute libre
je me câle là où je suis comme si je voyais où j'allais
en glissant sur le fil de la vie que nous suivons tous
en poursuivant la spirale de l'ADN
on peut savoir aujourd'hui ce qu'il va arriver demain


vie,mort ,nuit,jour
le souffle froid filera à toute allure
l'empire des émotions est il enfermé dans une boite noire au fond de moi
installé d'une façon ou d'une autre
cela embrase l'imagination de survoler ma vie sur une aile ou une priere
est ce comme cela ?
Il n'y a pas de retour en arriere
c'est comme cela
comme il sera 
tout ce que je sais pour sûr c'est que la fin approche


demain ,on ne pourra pas revenir en arriere,
ni revenir sur aujourd'hui
mieux vaut regarder vers l'avenir
mieux vaut penser à aujourd'hui
Revenir en haut
Pioneer over C
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 195

MessagePosté le: Jeu 11 Mar - 20:01 (2010)    Sujet du message: Flight Répondre en citant

Doucement, les anges chantent leur refrain du temps et de l’espace :
si on pouvait le dire par des mots tu verrais qu'il y a quelque chose en toute chose.
Mes pensées font de la voltige aérienne à l’arrière de mon cerveau –
N'est ce rien d’autre qu'une descente en looping que nous suivons tous ?
Rien d'autre que le tourbillon en spirale de l’ADN ?
Demain tu ne pourras revenir à aujourd'hui.
 

Alors le câble est tiré, les fractions de secondes se succèdent,
Le cordon de l'ombilical est arraché,
nous sommes tous en chute libre.
Je me cramponne la ou je suis, comme pour voir d'ou je viens,
je descends simplement la trajectoire du looping que nous suivons tous,
je poursuis simplement le tourbillon spiralé de l’ADN.
Aujourd'hui tu ne peux savoir ce qui se passera demain.
 

Vie / mort / nuit / jour….
L'air frais disparaîtra certainement.
Est ce que l’empire des sensations est enfermé dans une boite noire
profondément à l’intérieur de moi, encodé d’une certaine façon ?
Ca embrase l'imagination de passer sa vie
dans un avion de fortune.
Est ce que c’est comme ça ?
(il ne pourra y avoir de regard en arrière sur ça…..)
Ca l'est maintenant, qu’en sera t'il après ?
Est ce que ce sont les moyens ?
Tout ce que je sais avec certitude
c’est que c’est la fin.
 

Demain, pas de retour en arrière,
non, il n’y aura pas de retour à aujourd’hui ;
plutôt regarder vers demain…..
plutôt penser à aujourd’hui.


PS : personne n'a mis quelques explications de texte, j'aimerai en faire pour ma part pour expliquer quelques choix...
_________________
Almost cut my hair....
Revenir en haut
FromDarkVinland
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 783
Localisation: Pyrénées France

MessagePosté le: Jeu 11 Mar - 22:05 (2010)    Sujet du message: Flight Répondre en citant

Comme toi POC je pense maintenant que nous allons pouvoir discuter et expliquer nos choix... C'est là que cela va devenir encore plus  intéressant. Nous avons un peu commencé sur le chat hier soir, mais nous voulions également te laisser le temps de poster ta traduc..
_________________
304
Revenir en haut
Yahoo Messenger
FromDarkVinland
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 783
Localisation: Pyrénées France

MessagePosté le: Jeu 11 Mar - 22:16 (2010)    Sujet du message: Flight Répondre en citant

J’ai beaucoup aimé dans le texte de RandomHold « les anges entonnent leur hymne… »
Le «  glissant sur le fil » de Bubble me paraît aussi très porteur de (multiples) sens, le choix du terme « trajectoire »  de POC également…
En résumé, maintenant avec toutes ces propositions je pourrais me reconstituer une traduc (presque) idéale à mon goût.
_________________
304
Revenir en haut
Yahoo Messenger
FromDarkVinland
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 783
Localisation: Pyrénées France

MessagePosté le: Jeu 11 Mar - 23:21 (2010)    Sujet du message: Flight Répondre en citant

J’ai choisi parfois de ne pas suivre la voie la plus claire… quelques unes de mes propositions ont donc du vous surprendre.
« The wire is tripped » m’a paru être un jeu de mot à partir de “tripwire” qui est le piège constitué par une corde tendue destinée à faire trébucher ceux qui passsent. C’est ce qui explique mon « ainsi le fil du piège est tendu ».

« split-seconds defect to their successors” est à mon sens une façon un peu alambiquée de dire que le temps s’écoule vite. Je ne peux imaginer que le choix de ces mot et l’organisation de la phrase soit anodine. PH dit souvent que ses textes n’ont pas un seul sens mais plusieurs. A mon sens cette phrase en est un exemple. Elle signifie bien sûr que les fractions de secondes s’effacent devant les suivantes, que le temps s’écoule. Cependant je la lis aussi d’une autre manière : si on part du principe que « defect » n’a pas le statut de verbe mais de nom le sens change totalement. Defect est alors un défaut, une imperfection, une tare, ce terme de tare (génétique) étant bien dans le contexte avec les référence à l’ADN et à ce piège du début de la phrase. Il parle ensuite de cordon ombilical, ce qui évoque une naissance. C’est pour cette raison que j’ai choisi de poster « tare instantanée pour leurs descendants ». Pour moi cette phrase est porteuse d’au moins ces deux sens… du temps qui passe vite et du legs de l’inné par les générations précédentes à celles qui leur succèdent, legs qui peut avoir des aspects bénéfiques comme plus problématiques (piège).

Le terme « encoded » me semble être en relation avec cette notion d’héritage génétique, d’ ADN.
 
Je vois aussi ce genre de sens multiples dans d’autres phrases… vous allez dire que je coupe les cheveux en … dix !
Par exemple, j’ai hésité à vous servir  pour  “Softly, the angels sing their time and space refrain”.. “A mi voix les anges chantent … leur espace et leur temps en suspens/suspendus ».  Comme dans « Oh ! temps suspend ton vol… ». Refrain comme nom c’est le refrain, la chanson… comme verbe c’est s’abstenir, se réfréner, se retenir… d’ou rester en suspens/suspendre.
_________________
304
Revenir en haut
Yahoo Messenger
Random Hold
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2009
Messages: 268
Localisation: Somewhere over the Rainbow

MessagePosté le: Sam 13 Mar - 00:16 (2010)    Sujet du message: Flight Répondre en citant

Alors, que dire? Des choix ? Pas vraiment de choix de traductions. Des sensations confuses. Quelques idées jetées dans le vide, sans parachute.

Pour faire simple, l’image de l’avion que l’on pilote à l ‘aveugle, sans vraiment savoir où on va : traversée de la vie, ses dangers, sans certitude.

Le temps qui passe, qui nous file entre les doigts. Le temps est perfide (the seconds defect to the successors), il passe à l’ennemi (il est notre ennemi ?). Les pensées sont aériennes et voltigent, et elles non plus on n’arrive pas à mettre un mot dessus, un nom dessus ou les attraper.

La ligne est passé en trébuchant, la ligne d’arrivée peut-être (the end is near)… ou bien encore la ligne de départ. (Je garde en filigrane le jeu de mots dont parlait FDVL.) Dès le début, nous faisons un faux départ, les dés sont pipés. Les voix des anges ne sont pas loin. On trébuche sur le fil/piège tendu, et dès que nous avons coupé le cordon ombilical, nous sommes tous en chute libre – vers notre destin ( ?). La boucle d'ADN descend, elle tombe à pic, nous entraîne dans sa chute vers le bas.

Même si j’essaie de m’arrêter, de faire du surplace, de gagner du temps, de temporiser, c’est peine perdue – le temps s’écoule quand même, et je … perds mon temps. Le souffle glacé (la mort) de toute façon finira par arriver.

Donc, puisqu’on ne pourra jamais revenir sur le passé, qu’on ne pourra jamais vraiment comprendre qui on est (la boite noire de notre cerveau ne deviendra jamais un livre ouvert), autant se concentrer sur le moment présent et regarder vers l’avenir (même s’il reste insondable) : en un mot - comme dirait Captain, oh my Captain CARPE DIEM.

Bof, donc.
_________________
There's more to hearing than meets the ear.
A Skull isn't much of a Castle to live in
Revenir en haut
Pioneer over C
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 195

MessagePosté le: Sam 13 Mar - 14:06 (2010)    Sujet du message: Flight Répondre en citant

Avant d'arriver à ce Blackbox il s'en est passé des choses...
On sait que peu de temps avant, dans le texte de "Flight", le narrateur a décidé de quitter l'avion dans lequel il se trouvait pour prendre sa chance dans l'air. Bien sur nombre de métaphores nous viennent à l'esprit que l'on pourra développer mais je me suis attaché au sens qui me parait le plus simple.
Rien dans le texte précedent Blackbox ne laisse penser à une forme de suicide, donc il y a présence d'un parachute. Le parachute principal est actionné...puis le ventral de secours est arraché....d'où une chute en vrille telle que l'on voit lorsqu'un parachute ne s'est pas bien ouvert. Pour la fin de notre vie il n'y a pas de parachute, le crash est inévitable. Alors que reste t-il dans ces derniers moments ?...le recours ultime à la croyance avec ces anges qui chantent et qui nous disent que tout ça va s'arranger mais que ce n'est pas explicable avec des mots ...ou simplement l'acceptation qu'il ne s'agit que de chimie...
Reste cette boite noire qui pourrait signifier la permanence d'une forme d'esprit sensible qui subsistera au crash final...mais les boîtes noires quasi indestructibles demeurent souvent introuvables...
Peter Hammill se dit agnostique....ce sont bien la des interrogations d'agnostique.

Poc
_________________
Almost cut my hair....
Revenir en haut
FromDarkVinland
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 783
Localisation: Pyrénées France

MessagePosté le: Lun 15 Mar - 21:12 (2010)    Sujet du message: Flight Répondre en citant

Et oui, bien des choses se sont passées avant... Et le début de "flight" certainement éclaire cette "Boite Noire".
Il va nous falloir recommencer par le commencement.... Que diriez-vous de nous donner deux petites semaines de plus pour travailler cette fois sur toute la première partie de "Flight" jusqu'à "A Black Box"?
Rendez-vous le 29 mars avec la traduction intégrale?
_________________
304
Revenir en haut
Yahoo Messenger
Pioneer over C
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 195

MessagePosté le: Ven 19 Mar - 14:18 (2010)    Sujet du message: Flight Répondre en citant

Je ne suis pas sur de pouvoir tenir le délai mais j'adhère totalement à ta proposition !
_________________
Almost cut my hair....
Revenir en haut
FromDarkVinland
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 783
Localisation: Pyrénées France

MessagePosté le: Dim 21 Mar - 11:11 (2010)    Sujet du message: Flight Répondre en citant

Et bien nous pouvons allonger le délai... et jouer donc les prolongations jusqu'au 7 avril!
_________________
304
Revenir en haut
Yahoo Messenger
Pierre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2008
Messages: 183
Localisation: Près de Nantes

MessagePosté le: Mer 24 Mar - 09:23 (2010)    Sujet du message: Flight Répondre en citant

Bonne idée, cela me donnera peut-être l'occasion de participer car malgré mon manque de temps, je trouve l'idée excellente !
Revenir en haut
FromDarkVinland
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 783
Localisation: Pyrénées France

MessagePosté le: Jeu 1 Avr - 11:08 (2010)    Sujet du message: Flight Répondre en citant

Profitez bien de ce week-end à rallonge pour vous y pencher... A priori nous sommes déjà entre trois et cinq à planccher...
_________________
304
Revenir en haut
Yahoo Messenger
FromDarkVinland
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 783
Localisation: Pyrénées France

MessagePosté le: Mer 7 Avr - 22:26 (2010)    Sujet du message: Flight Répondre en citant

                     En Vol

        Volant sans visibilité
 
J’oublie toujours combien les choses sont folles.
Aussi parfois suis-je pris au dépourvu
Quand elle font sens ;
La ligne sur la piste la flèche dans le ciel,
Je cherche la paille dans l’œil de mon frère
Sous le pence…
Une époque de coups et blessures.
Toujours dans le doute au réveil ou dans ce qui constitue un état de conscience,
même si la pensée reste inexprimée
Je sais que je vole en aveugle.
 
Baigné de sueurs froides sur des charbons ardents
Les pennies, finalement, du ciel chutent dans mon âme ;sans accalmie
A la fin du rêve je suis étonné de me réveiller…
J’émets mes hypothèses mais suis incapable d’ ébranler ce septième sens dont on ne peut se garder.
Il semblait que le temps fut à l’action,
Il semblait si cool d’être de cette sorte…
Je tournais la langue pour émettre quelque contradiction
Mais je savais que je volais sans visibilité.
 
Je veux que les choses aillent vite, jusqu’à la descente en piqué ;
Je veux des héros de l’apesanteur pour faire les morts, mais rester vivant.
Nous voulons que cela aille lentement, jusqu’à en caler ;
Nous parlons de millier de choses qui ne changent absolument jamais.
Non, jamais cela ne change …
 
Alors j’ai su que j’avais été léger,
j’avais complètement oublié quelque chose :
je m’étais attaché dans la Forteresse
mais la Forteresse volait sans visibilité.
 
Nous avons reçu l’autorisation de vol,
donc en bas quelqu’un doit connaître
La vérité sur notre disparition –
Même si toujours les apparences m’accusent et me font tenir pour  responsable,
Et bien rien ne fut vraiment ce qu’il a semblé.
Quelquefois les choses prennent un tour si étrange
Que cela pourrait tout aussi bien être un rêve.
 
 
       White Cane Fandango
 
Le White Cane Fandango en Morse,
Essaie de faire passer le message
De se débarrasser de la charge
faisant, simple péché véniel, du sur place jusqu’à ce que la danse commence.
 
Où va un homme quand les muscles se raidissent ?
Essaie d’écrire une carte postale sur un timbre poste avec une épingle en Braille pour faire tout rentrer ?
 
Renverse le contango sur tes valeurs futures,
payant en backwardation,
accroche-toi à ce que tu as obtenu -
Quel sourire en coin !
Un de ces jours tu pourrais avoir besoin d’en négocier une reprise.
 
Si nous menons cela à bien,
le futur nous tombera dans les mains.
Si nous survivons au vol
L’avenir se passera bien
Rien n’est que noir et blanc.

 
       Contrôle
 
Les cartes en couleurs sont déployées
Mais nous glissons toujours plus loin dans le rouge,
La radio est morte chaque soupape soufflée.
L’écran radar scintille monochrome
Le contrôleur  aérien veut rentrer à la maison,
attendant un coup de fil qui le décharge de toute responsabilité.
Personne ne le verra plus désormais
excepté l’homme du ministère.
 
Il voulait être, il voulait être
L’homme au casque, qui trace l’itinéraire.
Il pilote juste une chaise, bien sous contrôle ;
Il ne va avoir qu’une seule occasion de plus
Dans une manœuvre en tonneau.
 
Tout en un rêve , tout comme en rêve,
Les couleurs top vives, la musique trop assourdissante –
Le monde défoncé vient juste d’apparaître.
Ces mots  hallucinés que j’offre..
Mais je ne sais toujours pas.
Une mélancolie bleue envahit le tube cathodique.
 
Oh reviens, reviens numéro un :
Ton temps est presque écoulé
Arrête l’image en vitesse, le  présent et le passé tiennent bon…
C’est trop rapide, la chose ne dure, la chose ne durera, la chose ne durera pas.
 

      Cockpit
 
Les dés qui roulent  se heurtent, n’affichant jamais le résultat ;
ce vieil appareil, le siège éjectable, collé au plancher.
Tout le monde attend les autres pour se montrer, aucun ne veut être le premier, reconnaissant qu’ils savent combien tout ce qui est arrivé ici pourrait trouver sa place dans une routine analytique.
Attend l’instant tactique, attend quelque action que nous pourrons tous approuver.
 
Trop à boire, pour la coupe qui  se verse dans la mer ;
Trop à penser, le baromètre fait pression sur moi.
Revoyant le temps à la baisse pour une parade de Pâques, balançant les Maydays dans l’espoir d’être épargné, mais le radioamateur est sorti donner son sang- non non non il n’est pas à l ‘écoute.
Le joueur de cricket connaît son « Wisden », le pilote avait pris son Jane’s, mais la somme de ces connaissances livresques ne nous aide pas à faire voler l’avion
(non et cela ne le fera jamais)
Sous le costume écossais quelque chose se défait.
Attend l’échelle pour grimper
Attend que l’échelle devienne serpent.
 
Un passager frappe le cockpit, voulant tenter le coup :
Sort son fusil et l’arme dans l’espoir que cela puisse tout changer (Oh mais jamais cela ne…)
Une page de garde de la bibliothèque montre que d’autres ont été là auparavant, ont essayé, laissé tomber et claqué la porte, maintenant l’équipage s’en fout.
Maintenant ils attendent juste le battement d’aile du vers à soie, attendent que la chaleur tombe sur nous
rigoureuse loi.
 

      Ailes de soie
 
La puissance de la force de gravité m’écrase,
Je serai bien mieux hors d’ici ;
Retournement en vrille,
Je tenterai ma chance en plein air.
 
Ailes de sycomore et soie*
ou Chandelle romaine vers le sol, il n’y a qu’une seule chose de certaine :
Quand le ballon s’élève le calme de l’aéronaute chute.


     Rien n’est rien

Il dit que rien n'est tout à fait ce qu'il semble,
Il dit que rien n'est tout à fait ce qu'il semble;
Je dis que rien n'est rien.
_________________
304
Revenir en haut
Yahoo Messenger
Bubble
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2010
Messages: 201

MessagePosté le: Mer 7 Avr - 22:45 (2010)    Sujet du message: traduction d'un anglois à une frenchie Répondre en citant

   TRADUCTION HORS CONCOURS traducteur = Chris   scribe = bubble 


j'oublie toujours à quel point les choses un peu folles m'ont toujours prises au dépourvu
quand celles ci ont un sens
les lignes sur la route, les flèches dans le ciel,
je cherche la paille dans l'oeil de mon voisin
l'heure de l'arme blanche
encore incertain d'être réveillé ou ce qui constitue un esprit conscient
si la pensée reste muette
je sais que je vole à l'aveuglette


les sueurs froides sont brisées par les braises


(pennies from  heaven =  titre d'une chanson des années 40 )


petits bonheurs qui tombent du ciel, qui traversent mon esprit:
ça ne s'arrête pas.


Ala fin de mes rêves , je suis étonné d'être réveillé
je propose mes théories mais je ne peux pas me débarasser de ce septième sens
qui est sans défense.
Il semble que le temps soit à l'action
Il semble qu'il faut être cool pour être ce genre là
                                                             gentil  (jeu de mots)
ma langue se tortille de douleur en se rétractant
mais je savais que je volais à l'aveuglette.


Je veux que les choses aillent vite , je plonge en force
je veux que les héros volants, fassent le mort
mais restent en vie
Je veus que les choses soient  lentes jusqu'à ce que je cale.
On discute de mille choses qui ne changent jamais rien.
Non ça ne change jamais.
 
c'est là que j'ai réalisé que j'étais peu soucieux des autres
quelquechose  s'est échappé de mon esprit.
Je suis attaché dans le bombardier( fortress)
mais le bombardier vole à l'aveuglette.
Nous avions toutes les autorisations de vol
quelqu'un en bas doit savoir la vérité sur notre disparition
même si ça montre que je suis accusé ou blamé 
les choses ne semblent pas être réellement être ce qu'elles sont
quelquefois ça se termine assez étrangement  comme si c'était un rêve.
                            -----------------
                      the white cane fandango
(passage très poétique assez difficile à traduire même pour un anglais!!!)
la cane blanche dans le code morse essaie de brouiller le message
secouer la charge
que le péché véniel pietine sur place en attendant le commencement de la danse


Ou va l'homme avec des crampes musculaires?
essayer d'écrire une carte postale sur un timbre
avec une punaise poinçonner des points de Braille sur tout l'ensemble
(whole = pas de trous en opposition avec les trous (holes) )


bouleverser le report de vos stock,payer les arrhes
retenir ce que vous avez
quel sourire en coin , un jour  ou l'autre il faudra payer
Si on se débrouille bien , l' avenir reviendra dans notre main
si nous survivons au vol 
ça se passera bien .


Rien n'est tout blanc ou tout noir
                -------------------------------


le nuancier est étalé mais il glisse profondément dans le rouge
la radio est morte
toutes les valves sont explosées
l'écran du radar scintille monochrome
le contrôleur aérien veut rentrer chez lui
en attendant un appel téléphonique qui va le libérer de toutes responsabilités
personne ne vient jamais le voir sauf le fonctionnaire 
il voulait être l'homme à la tête des commandes 
être le navigateur
il est assis sur une chaise , calme ,sous contrôle
il va avoir une dernière chance pour montrer ce qu'il sait faire
tous dans un rêve , comme dans un rêve 
les couleurs sont trop brillantes, la musique est trop assourdissante
ils approchent de leur destination
ces mots fissurés que j'offre.......
mais je ne sais toujours pas


le métal froid de la mitrailleuse
oh vous êtes là ,n°1 votre temps est presque terminé
figé rapidement le cadre
le présent et le passé se tiennent fixe
ça va trop vite ,la chose n'est pas , la chose ne veut pas , la chose ne veut durer
                  -----------------------------------
les dés qui roulent et s'entrechoquent ne marquent pas le résultat des points
la vieille devise ,le siège éjectable est collé par terre
tout le monde attend que quelqu'un fasse la premier pas 
personne ne veut être le premier


SUITE AU PROCHAIN EPISODE (faut que mon anglois recharge ses batteries !! doit le revoir bientôt )
Revenir en haut
Pioneer over C
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 195

MessagePosté le: Ven 9 Avr - 19:10 (2010)    Sujet du message: Flight Répondre en citant

FLIGHT
 

Flying Blind
 

J’oublie toujours que les choses sont si étranges
au point que quelquefois je suis pris
au dépourvu quand elles se révèlent.
La ligne sur la route piste la flèche dans le ciel,
je cherche la paille dans l’œil de mon frère
sous la pièce d’un pence……
C’est le moment d'utiliser les instruments contondants.
Toujours pas certain d’être réveillé
ou de ce qu’est un esprit conscient,
bien que la pensée demeure inexprimée
je sais que je vole sans visibilité.
 

J’entre dans une sueur froide sur les charbons chauffés à blanc
Les pièces qui tombent du paradis me traversent l’âme :
ça ne s’arrête pas
A l’extrême fin du rêve je suis ébahi de me réveiller…….
Je propose mes théories mais je ne peux simplement pas ébranler
ce septième sens
contre lequel il n’y a pas de défense.
Il semblait que le temps était à l’action
cela semblait si bien de vivre de cette façon….
ma langue se tortillait pour se rétracter
mais je savais que je volais sans visibilité.
 

Je veux que les choses aillent vite, descente en piqué ;
Je veux être un héros de la gravité zéro et jouer avec la mort,
mais rester en vie.
Nous voulons que ça passe lentement, à la limite du décrochage ;
nous parlons de mille choses qui ne changent pas du tout.
Non ça ne change jamais ……..
 

Ce fut dans un moment ou j'arrivais au bout de mes pensées
que quelque chose glissa de mon esprit :
Je me suis attaché moi-même dans la forteresse
mais cette forteresse vole sans visibilité.
Nous avons eu l’autorisation de décoller,
donc quelqu’un en bas doit savoir
la vérité sur notre disparition –
Si même ça révèle que je suis accusé et à blâmer,
rien n’est tout à fait comme il semble être.
Quelquefois les choses se résolvent si étrangement
que ça pourrait aussi bien être un rêve.
 

The White Cane Fandango
 

Le fandango de la cane blanche, en code morse,
essaie de frayer un passage au message,
ébranle la cargaison ;
c’est seulement un péché véniel, courant sur place
jusqu’à ce que la danse commence.
 

Ou va un homme quand les muscles sont pris de crampes ?
Essaie d’écrire une carte postale sur un timbre poste
avec une épingle pour écrire en braille
pour tout mettre dedans ?
 

revoie à la baisse les profits attendus sur ton stock futur ;
paie la perte, raccroche toi à ce que tu as –
un tel sourire en biais
un jour tu pourrais bien avoir besoin
de l'échanger.
 

Si nous menons ça à bien
le futur nous tombera dans les mains.
Si nous survivons au vol
le futur se résoudra –
Rien n’est si noir et blanc.
 

Control
 

Tous les voyants sont allumés,
nous glissons toujours profondément dans le rouge,
la radio est morte
toutes les valves ont explosé.
L’écran radar scintille en monochrome,
Le contrôleur de trafic aérien veut rentrer chez lui,
Il attend l’appel téléphonique
qui le relèvera de ses responsabilités.
Personne ne vient plus jamais le voir
sauf l’employé du gouvernement.
 

Il voulait être, il voulait être
l’homme au gouvernail, aux commandes de la trajectoire de vol ;
il vole sur une chaise, très loin d'être aux commandes ;
il va avoir une autre dernière chance
dans une figure de looping.
 

Tout en rêve, tout comme un rêve,
les couleurs sont trop éclatantes, la musique trop assourdissante –
le couvre feu vient juste de commencer.
Ces mots éclatés en tout sens que je propose…..
mais je ne sais toujours pas.
 

Le canon à électrons n'envoie plus que du bleu –
Oh aller, aller numéro un :
tu as presque fini.
La vitesse gèle les images,
Le présent et le passé se cramponnent….
Ca va trop vite, ça ne peut,
Ca ne pourra pas, ça ne peut pas durer.
 

Cockpit
 

Les dés roulent et s’entrechoquent sans cesse, ne donnant jamais le score,
ce vieil appareil, le siège éjectable, collé au plancher.
Tout le monde attend que quelqu’un fasse quelque chose,
personne ne veut être le premier, tous reconnaissent qu'ils savent
que rien ne tombera d'ici dans une glissière analytique.
Ils attendent le déplacement tactique,
attendent l’action que tout le monde pourra approuver.
 

Trop à boire, car la tasse va jusqu’à la mer
trop à penser, car je suis sous la pression du baromètre.
dissertant sur le temps qu'il fera à la parade de Pâques,
déroulant les SOS dans l’espoir d’être sauvés,
mais le radioamateur est parti donner son sang –
non, non, il n’écoute pas.
Le joueur de cricket connaît son « Wisden »
le pilote a son « Jane’s »
mais tout connaître de ces manuels et la sagesse
ne nous aide pas à piloter l'avion
(non et ne le pourra jamais…..).
 

Sous le costume deux pièces en tissu écossais quelque chose se défait et tombe…..
Attente que l’échelle soit lancée
attente du serpent que l’échelle va devenir.
 

Un passager frappe le cockpit, voulant tenter sa chance :
Il sort son pistolet et l’arme
dans l’espoir que ça pourrait tout changer.
(Oh mais ça ne le pourra jamais…)
Une feuille de livre dans la bibliothèque nous révèle que d’autres sont passés par la,
ont essayé, ont échoué et ont défoncé la porte ;
l’équipage ne s’en fait pas du tout.
Il attend simplement
le battement de l’aile de la fleur de Sycomore,
il attend le brasier qui va s’abattre sur nous
la pleine force de la loi.
 

Silk-worm wings 
 

La pleine force de la gravité me tire vers le bas,
Je serai mieux au dehors :
acrobaties tournoyantes,
je vais prendre ma chance dans l’air libre.
 

Ailes de la fleur de Sycomore
ou chandelle vers le sol,
Il y a une chose qui est sure :
Quand les ballons s’élèvent
l’aéronaute se calme.
 

Nothing is nothing
 

Il dit que rien n’est tout à fait comme il semble,
il dit que rien n’est tout à fait comme il semble,
je dis rien n’est rien.
 

A Black Box
 

Doucement, les anges chantent leur refrain du temps et de l’espace :
si on pouvait le dire par des mots tu verrais qu'il y a quelque chose en toute chose.
Mes pensées font de la voltige aérienne à l’arrière de mon cerveau –
Est ce que ce n’est rien d’autre que le looping de l’ADN que nous suivons tous ?
Rien d'autre que le tourbillon en spirale de l’ADN ?
Demain tu ne pourras revenir à aujourd'hui.
 

Alors le câble est tiré, les fractions de secondes se succèdent,
Le cordon de l'ombilical est arraché,
nous sommes tous en chute libre.
Je me cramponne la ou je suis, comme pour voir d'ou je viens,
je descends simplement la trajectoire du looping que nous suivons tous,
je poursuis simplement le tourbillon spiralé de l’ADN.
Aujourd'hui tu ne peux savoir ce qui se passera demain.
 

Vie / mort / nuit / jour….
L'air frais disparaîtra certainement.
Est ce que l’empire des sensations est enfermé dans une boite noire
profondément à l’intérieur de moi, encodé d’une certaine façon ?
Ca embrase l'imagination de passer sa vie
dans un avion de fortune.
Est ce que c’est comme ça ?
(il ne pourra y avoir de regard en arrière sur ça…..)
Ca l'est maintenant, qu’en sera t'il après ?
Est ce que ce sont les moyens ?
Tout ce que je sais avec certitude
c’est que c’est la fin.
 

Demain, pas de retour en arrière,
non, il n’y aura pas de retour à aujourd’hui ;
plutôt regarder vers demain…..
plutôt penser à aujourd’hui.



Je ne sais si nous allons débattre sur nos interprétations donc je ne lance qu'une simple réflection :
La pièce d'un pence semble faire référence à celles qu'on mettait sur les yeux des morts pour le passeur de l'au-delà......les instruments contondants pourraient alors être ceux de l'autopsie......ces pièces qui semblent retomber ensuite sans cesse ne sont elles pas les mêmes qui n'auraient pas atteint leur but supposé ?
_________________
Almost cut my hair....
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:21 (2017)    Sujet du message: Flight

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Lost And Found Peter Hammill Van Der Graaf Generator Index du Forum -> Peter Hammill Solo -> Singer Songwriter... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com